5 juin 2014

Réunion Municipalité / ADEPT du 30 mai 2014


Par courrier en date du 6 mai 2014, adressé à Monsieur le Maire de Talloires, l'ADEPT avait émis le souhait de rencontrer les responsables des nouvelles commissions municipales créées suite aux élections du 23 mars dernier, afin de faire plus ample connaissance et de procéder à un échange de points de vue.

Selon notre demande, les sujets envisagés devaient porter principalement sur :
- l'urbanisme,
- la culture,
- la vie locale et l'information
ainsi que, même s'il n'y a pas de commission particulière pour ces thèmes, la circulation, le stationnement et les transports en commun.

Ce 30 mai nous avons donc eu l'honneur et le plaisir ou, plus simplement, le privilège et la grande satisfaction d'être reçus par le maire et certains de ses adjoints :
- Evelyne DURET, 1ère adjointe, responsable de l'urbanisme,
- Daniel BOA, 2ème adjoint, responsable communication, administration générale,
- Christine BOUVIER, 3ème adjointe, responsable école et action sociale,
- Stéphane DUCLOS, représentant la vie locale (Associations, animations, culture) en l'absence du responsable, Ludovic LAFLEUR, excusé.

Après les présentations d'usage, le maire de Talloires tient à nous préciser qu'en ce qui concerne l'urbanisme, si nos remarques générales seront examinées avec attention, en ce qui concerne les permis de construire il s'agit d'un domaine réservé et nous ne pourrons en prendre connaissance qu'à partir du moment où ces permis auront été affichés en mairie.

Nous serons bien évidemment associés, comme par le passé, lors de la mise en chantier du futur PLU qui doit être réactualisé ; Grenelle 2 entre autres oblige. Il sera alors possible de nous exprimer en ce qui concerne les formes urbaines, l'architecture souhaitable, etc..
Nous faisons remarquer que, afin de ne pas reconduire les regrettables erreurs visibles sur le plateau de Perroix, les dispositions du règlement du PLU concernant les zones urbaines ; en particulier les articles 11.0 à 11.3 gagneraient à être nettement plus contraignantes, ainsi que cela avait existé lors de la trop brève existence de nos ZPPAUP ; avis partagé par les élus présents.

Ont été abordées ensuite divers points :
- obtenir le numéro de téléphone de l'un des héritiers de Monsieur LACOUR qui souhaitait s'entretenir avec nous au sujet de notre recours contre le permis de construire accordé à la Sté ISL mais que nous ne savons comment joindre. Evelyne Duret doit pouvoir nous le fournir en reprenant contact avec l'architecte.

- la nécessité de pouvoir disposer, comme jadis, d'une salle afin que les associations puissent se réunir. Le maire indique qu'une salle modulable est envisagée en extension de La Savoyarde.
- le souhait d'être informés le plus en amont possible des aménagements projetés afin de faire part de nos suggestions avant que ne démarrent les travaux. Sont envisagés : une remise en état de cheminements depuis Les Granges jusqu'au Bourg, depuis Angon jusqu'à Balmettes, la réalisation de la fin du trajet protégé au Thoron pour l'accès piétons au Roc de Chère, un centre sportif avec des parkings à Angon dans la zone de Talloires-Espace-Lac éventuellement en ayant recours à un bail emphytéotique.
- l'entretien de la Croix du Thoron que nous pouvons prendre en charge afin de protéger le bois des intempéries : pluie, neige, soleil ; également la poursuite des aménagements des abords envisagés par Pierre COMTE, mais le maire fait remarquer qu' il faudrait régler la question du terrain sur lequel l'autorisation d'implanter la croix a été donnée mais dont la commune n'est pas propriétaire. François VILLAUME suivra l'évolution de ce dossier.
- la question de la circulation sur notre rive est également soulevée et celle du bruit des moteurs. Le maire indique que le tunnel prévu sous le Semnoz permettra de réduire le trafic sur notre rive ; point de vue que nous ne partageons pas, l'accroissement de trafic en rive Ouest généré par cet équipement ne pouvant, selon nous, qu'inciter un plus grand nombre de “pendulaires” ou de personnes ayant à se rendre à Annecy à considérer notre rive comme un itinéraire-bis permettant un gain de temps appréciable.
Concernant le bruit, le maire compte sur une diminution progressive du fait de la venue de véhicules à propulsion électrique.
En ce qui concerne les transports en commun, le maire refuse de s'investir dans ce dossier : nombre d'utilisateurs potentiels insuffisant, autant d'horaires différents que d'utilisateurs, etc..
- revenant sur la propulsion électrique, nous demandons à qui nous pourrions demander que soit installée une borne électrique au port de Talloires ainsi qu'il en existe à Annecy-le-Vieux et au canal du Vassé à Annecy. Le maire indique qu'il se chargera de cette demande.
Ainsi, 100 ans plus tard, sous forme cette fois d'une embarcation à propulsion électrique, pourrait revivre “La Vers l'Eau” qui, “pour la somme de quatre sous faisait traverser les clients partant de Talloires pour Duingt”, ainsi que le livre Notes Bleues consacré à Suzanne Lansé le relate.


En conclusion, si nous n'avons pas le pouvoir de décision, nous avons affirmé notre ferme volonté de continuer à observer tout ce qui se passe à Talloires, de relayer les aspirations de nos adhérents, de réfléchir et de proposer ce qui, à notre sens, est de nature à conserver et si possible améliorer, la qualité de vie locale.
Dans ce but et afin de mieux travailler ensemble, nous sommes convenus de rencontres fréquentes avec les commissions concernées en fonction des sujets pouvant être d'actualité et le maire de Talloires a posé le principe d'une rencontre de synthèse, du genre de celle-ci, tous les semestres ; donc fin novembre-début décembre pour la prochaine.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

La nouvelle municipalité a bien pris les dossiers en main, le dialogue renaît, la nouvelle majorité a compris le message et évité la catastrophe de ceux qui voulaient venir à la mairie pour des fins personnelles.

Amudsen a dit…

Bonjour M ou Mme Anonyme,
Vous aviez déjà sévi au cours de la campagne municipale par vos commentaires anonymes sur le blog d'un des candidats.
Pour dialoguer comme vous le revendiquez, il faut se connaître. Aurez-vous le courage de vous dévoiler ?

Jacques Bessières