7 janvier 2014

PV du CA du 3 janvier 2014

Ordre du jour :
1. formation du Bureau,
2. modifications du permis ISL,
3. courriers reçus,
4. bief d’Angon, propriété Carle,
5. demande de subvention,
6. contribution de l’ADEPT sur le BHNS en site propre,
7. aires d'accueil covoiturage,
8. prochain CA.

1. formation du Bureau,
Il n'avait pas été possible, depuis la tenue de la dernière assemblée générale, de réunir une majorité d'administrateurs de manière à choisir, comme chaque année, les membres du Bureau.
C'est donc, en ce tout début d'année, ce point qui figurait en priorité à l'ordre du jour.
Après échanges et avoir pris acte du souhait de la Présidente actuelle Dorothée Chatenet de ne pas solliciter un nouveau mandat, faute de disponibilités suffisantes, c'est à l'unanimité des présents (1 administrateur absent excusé) que Monsieur Jean Yves Pérès a été élu Président.
Dorothée Chatenet acceptant le poste de vice-Présidente et Jacques Comte conservant celui de trésorier de l'association, tout en assurant provisoirement celui de secrétaire général.
Philippe Cléry, Edmond Luca et François Villaume venant étoffer ce Conseil.


2.modifications du permis ISL,
La Société ISL nous ayant informé d'un arrêté délivré par la Mairie de Talloires le 25/11/2013 lui accordant un PC modificatif au PC n° 074 275 11 X0022-1, contre lequel nous avions fait recours, il a été décidé de demander à la mairie de nous communiquer le dossier complet faisant état de ces modifications afin de décider des suites éventuelles à donner.

3. courriers reçus,
Les administrateurs sont toujours surpris, à la lecture de ces divers courriers, par les multiples manières dont des textes, tels que PLU ou code de l'urbanisme, qui pourtant ne devraient pas porter à équivoque, sont interprétés et se demandent quels sont du côté administratif les critères précis à même d'autoriser ce qui est interdit.

4. bief d’Angon, propriété Carle,
Reprenant la remarque ci-dessus, les administrateurs sont étonnés du laxisme dont les architectes des bâtiments de France ont fait preuve, en réponse au signalement fait par l'ADEPT de la mise sous canalisation d'une partie du bief d'Angon, pourtant partie intégrante de notre patrimoine.
l'avis majoritaire exprimé concernant la propriété Carle est avant tout que ce bâtiment retrouve « vie » sans qu'il y ait d'atteinte profonde à son architecture laquelle, sans être exceptionnelle, est aussi un témoin de l'histoire de Tallloires. Si des constructions nouvelles devaient être érigées sur le terrain de cette propriété, il va sans dire qu'elles devraient respecter, sans la moindre dérogation ou exception possible, tant la loi littoral que le règlement du PLU.

5. demande de subvention à retourner à la commune avant le 8 février,
L'ADEPT a apprécié avoir reçu cette année une fiche à remplir pour une demande de subvention. Les activités actuellement prévues ne nécessitant pas de dépenses particulières, autres que de fonctionnement habituel, aucune demande ne sera déposée.

6. contribution de l’ADEPT sur le BHNS en site propre,
L'association a déposé, en mairie de Sevrier le 19 décembre dernier, son avis concernant le projet de TCSP, transport en commun en site propre. Ce document de 4 pages (dont l'intégralité est consultable sur ce blog) fait apparaître de graves insuffisances que l'on peut résumer en 4 points :1.- déception de constater qu'il ne s'agit pas d'un site propre, ce TC étant mêlé au trafic routier sur 7 à 40 % du parcours selon la variante et le sens, et même à 100% au-delà de Duingt.2.- rapport modal insuffisant. Compte tenu de l'évolution démographique figurant au SCoT, la croissance du trafic dépassera 30% en 2030 et, avec la fréquentation du TC prévue de 4 200 à 6 000 voyageurs / jour, la part modale n’atteindrait que 11 à 16 %.3.- vitesse moyenne annoncée irréaliste. La vitesse de 28 km/h annoncée entre Annecy et Duingt en heure de pointe implique une vitesse stabilisée à 50 km/h sur les 14 inter-stations ; ce qui, avec nombre d'inter-stations en site banalisé, est peu crédible. Le « busway » de Nantes, intégralement en site propre avec 15 stations sur 7 km, n’atteignant que 20 km/h de vitesse moyenne !4.- coût excessif eu égard à la qualité de service rendue ne serait-ce qu'en considérant le nombre de véhicules en fonction des durées de vie constatées et des capacités : 15 ans, 90 places assises pour un car de 18 m contre 40 ans et 200 places pour un tram et ce sans même intégrer les écarts importants de coûts d’exploitation.

En c
onclusion, si l'ADEPT n'a pu donner d'avis favorable à ce projet, l'association s'est toutefois portée volontaire pour participer à tout complément d'étude à même de permettre d’atteindre le niveau impératif de report modal nécessaire. 

7. aires d'accueil covoiturage,
En complément de cette réflexion sur les transports en commun en rive Ouest, l'ADEPT a cherché à faire le point sur les sites répertoriés par le CG en tant qu’aires de covoiturage.
S'il existe actuellement à l'o
uest : Colmyr, Chaux-Balmont, Périaz, Meythet, de notre côté, à part Vignières sur Annecy-le-Vieux, il n'y a rien !
Et pourtant, en considérant le montant de la compensation financière versée par Genève aux communes de notre rive en fonction du nombre de leurs habitants travaillant sur ce canton, on peut s’étonner qu’à Vérel et à Perroix par exemple (où il y a de la place disponible) de telles aires n’existent pas

En effet, les communes suivantes ont touché pour 2013 :
Doussard : 17 442 €, Montmin : 27 703 €, La Forclaz : 7 182 €, Bluffy : 19 494 €, Alex : 22 572 €, Faverges : 24 625 € (soit + 62,4 % comparé à l’an dernier), Lathuile : 8 208 €, Talloires : 46 171 €,
Ces montants permettent de déduire de façon précise le nombre de personnes concernées ; soit environ 170 personnes. Ce nombre dépasserait même largement 300 si l'on y ajoutait Menthon-Saint-Bernard et Veyrier-du-Lac.

8. prochain CA.
Il se réunira vendredi 31 janvier à 9 heures.

Aucun commentaire: