1 octobre 2012

L'ADEPT et les recours afférents à l'octroi de permis de construire.


Depuis sa création l'ADEPT a toujours poursuivi le même but conformément à ses statuts et notamment en son article 1er : Association de Défense de l'Environnement et du Patrimoine de Talloires.

Ainsi en 1986 concernant un permis de construire accordé pour la construction d'un ensemble de 80 logements au centre du Bourg de Talloires et après une tentative de concertation avec les entités concernées sans succès, le Tribunal Administratif fût saisi.
Le permis de construire fut annulé donnant d'ailleurs aujourd'hui à la Mairie la disposition de ce terrain.

Ainsi en 1995 concernant un permis de construire accordé pour la construction de 5 immeubles en bordure du lac, à Balmettes, et, après une tentative de concertation avec les entités concernées, le Tribunal Administratif fut saisi.
Le permis de construire fut annulé après avis du Conseil d'Etat saisi par la Mairie de Talloires.
Ce jugement fait jurisprudence sous le nom de jurisprudence Balmettes qui ne fait qu'appliquer la Loi  Littoral actuelle.

Aujourd'hui un nouveau permis de construire vient d'être accordé par la Mairie de Talloires concernant un ensemble immobilier sur la parcelle Lacour façe au cimetière et en bordure de la départementale.
La concertation engagée à travers un recours gracieux du 19 juin ayant été rejetée sans autre rencontre ni recherche d'explicitations, le Tribunal Administratif a été saisi.
Notre recours repose principalement sur :
-l'atteinte à l'équilibre architectural du bourg  de Talloires,
-l'effet muraille de ce que le promoteur présente sur ses publicités comme 2 immeubles alors qu'il s'agit de constructions accolées qui présente en fait un mur de 45 mètres de long,
-les risques générés par ces constructions avec 32 places de stationnement dont la sortie s'effectue directement sur la départementale en un endroit dangereux (en fait déviation du bourg créée en 1964 pour désengorger le village de Talloires et sécuriser ses habitants!!) . 

Aucun commentaire: